Luminothérapie : bienfaits et fonctionnement

Quels sont les bienfaits de la luminothérapie ?

Les bienfaits de la luminothérapie sont essentiellement liés à la resynchronisation de notre cycle biologique interne, également appelé « rythmes circadiens ». Mais cela ne s’arrête pas là, la luminothérapie joue également un rôle prépondérant dans les périodes de convalescence, sur l’immunité biologique, la cicatrisation, les maladies de la peau, etc.

Les cures de luminothérapie consistent à s’exposer, durant un certain temps et de façon répétée, à une lumière artificielle généralement blanche. Celle-ci va va stimuler le système immunitaire et enclencher le processus de guérison. Cette lumière peut également être recouverte de filtres de couleur pour jouer sur d’autres facteurs selon les besoins. Mais voyons cela plus en détail.

Comment fonctionne la luminothérapie ?

La luminothérapie, aussi appelée luxthérapie, est un sous-ensemble de la photothérapie. Le nom de cette pratique nous renvoie à une signification bien particulière qui désigne l’action de soigner par la lumière. Nous nous intéressons ici à la luminothérapie par voie oculaire et non par l’action d’ultra violets (UV) ou d’infrarouge (IR) sur la peau. Le fonctionnement de la luminothérapie se base sur les vertus thérapeutiques de la lumière (lien). Lorsque l’hiver arrive et que la lumière naturelle se fait rare, la luminothérapie entre dans son champ d’action. Ceci est également vrai si vous devez travailler de nuit ou encore que votre emploi du temps est changeant et que votre rythme biologique se soit déréglé. Les lampes de luminothérapie vont chercher à vous fournir la lumière naturelle dont votre corps a besoin. La lumière émise par ces lampes présente un spectre lumineux très proche de celle du soleil sans pour autant émettre de rayons UV ou IR pour des raisons de sécurité. De façon plus générale, une séance de luminothérapie consiste à s’asseoir devant une lampe et d’exposer ses yeux à la lumière. Les formes sont nombreuses et variées, cependant, l’efficacité de la séance dépendra toujours de 3 paramètres. Voyons cela ensemble.

Le spectre lumineux

Le spectre lumineux de la lampe joue un rôle prépondérant dans l’efficacité d’une séance de luminothérapie. Les photorécepteurs du corps humain sont très sensibles à lumière bleue et pour cette raison, une lampe de luminothérapie bleue nécessitera une intensité plus faible pour un résultat équivalent.

Le temps d'exposition

Le temps d’exposition d’une séance de luminothérapie prend en compte deux variables. Tout d’abord le temps passé à effectuer une séance de luminothérapie et ensuite le moment où cette séance est réalisée.

Concernant le temps d’une séance de luminothérapie, généralement 30 minutes sont largement suffisantes (pour une lampe d’une puissance de 10.000 Lux). Mais il est tout à fait possible de faire une séance plus courte, ou au contraire plus longue si vous en ressentez le besoin. Vous devriez voir ces 30 minutes comme une moyenne qui permet à votre corps de resynchroniser complètement son horloge biologique interne.

Si l’on en croit ce qu’il se dit, il faudrait normalement réaliser ses séances de luminothérapie le matin tout de suite après le réveil. Si c’est vrai pour la plupart des gens, il n’en est rien pour les travailleurs de nuit qui préféreront effectuer une séance le soir. Rien ne vous empêche non plus d’effectuer une petite séance, plus courte (entre 10 et 15 minutes), en pleine journée. Celle-ci vous permettra par exemple de vous remettre du coup de mou de début d’après-midi.

L'intensité lumineuse

L’intensité lumineuse est un autre paramètre qui entre en ligne de compte pour une séance de luminothérapie réussie. L’intensité lumineuse d’une lampe est exprimée en Lux et celle-ci est mesurée à une distance donnée.

On part du principe qu’une séance de 30 minutes suffit pour une lampe de luminothérapie délivrant une puissance de 10.000 Lux à 30 cm d’éloignement. Dans le cas d’une lampe ne délivrant qu’une puissance de 500 Lux, la séance devrait être de 2 heures pour atteindre le même résultat.

Quels sont les bienfaits de la luminothérapie ?

Maintenant que vous savez quel est le fonctionnement de la luminothérapie, attachons-nous à décortiquer en détails les bienfaits de la luminothérapie. En soi, si vous êtes en train de lire cet article c’est que vous avez déjà une petite idée des bienfaits que peut vous apporter la luminothérapie : resynchronisation de votre horloge biologique, prévention du blues hivernal, etc. Cependant, quelle est la réelle portée de la luminothérapie dans votre organisme ? Quels sont ses effets sur la biologie interne de notre corps ?

Les effets de la luminothérapie sur notre biologie

Lors d’une séance de luminothérapie, la lumière à laquelle vous êtes exposé va jouer sur 3 paramètres :

  • La mélatonine : il s’agit de l’hormone du sommeil. Celle-ci est fabriquée par notre corps lorsque la luminosité ambiante (naturelle ou non) diminue. 
  • La sérotonine : il s’agit d’un neurotransmetteur qui est produit en abondance lorsque la luminosité ambiante est forte. 
  • La glande pinéale : aussi appelée épiphyse (ou « troisième œil » due à sa sensibilité à la lumière), elle règle l’horloge biologique interne. Celle-ci va, selon l’apport lumineux, soit amorcer le processus diurne (sécrétion de sérotonine), soit amorcer le processus nocturne (sécrétion de mélatonine).

La glande pinéale se situe dans notre cerveau. L’apport lumineux qu’elle reçoit vient directement de nos yeux qui lui est acheminée sous forme d’impulsions électriques. Il s’agit justement de cet apport lumineux qui lui sera rendu à l’aide d’une lampe de luminothérapie.

En savoir plus sur la glande pinéale

Comme nous venons de le voir, la glande pinéale est le moteur de l’état éveil-sommeil du corps humain. Elle gère notre production (ou non) de sérotonine et de mélatonine et plus globalement notre horloge biologique interne.

En disant cela, on pourrait croire que sa seule utilité est de nous réveiller ou de nous endormir, mais il en découle bien plus. Les deux processus (diurne et nocturne) enclenchés par la glande pinéale influent grandement sur notre rythme cardiaque et donc sur notre température corporelle. Ces effets n’ont rien d’anodins et leur dysfonctionnement peut très vite impliquer un dérèglement complet de notre organisme.

Le dérèglement de notre horloge biologique interne et ses conséquences se font ressentir très rapidement. Fatigue, stress, état dépressif, moral en berne, irritabilité, perte de confiance en soi, etc. sont autant de troubles qui peuvent être évités en effectuant ses séances quotidiennes de luminothérapie qui permettront à votre glande pinéale de garder un rythme régulier, en phase avec votre horloge biologique interne

Votre avis

LES MEILLEURES OFFRES

Lampe médicale Duronic SADV1

Voir le prix

Lampe médicale Duronic SADV1

Voir le prix

Lampe médicale Duronic SADV1

Voir le prix

NOS COMPARATIFS

Lampes

Lunettes

Simulateurs d'aube

Ampoules

Masques

TOUT VOIR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.